Mégane Sabatier dirige Stras Kart, le karting indoor de l’agglomération de Strasbourg. Rencontre avec cette lauréate 2016 de Réseau Entreprendre Alsace, âgée de… 22 ans !

Bonjour Mégane Sabatier : qui êtes-vous ?

Je suis la dirigeante de Stras Kart, entreprise de 9 salariés que j’ai créée il y a un an et demi. Je n’étais pas destinée à créer mon entreprise dans ce domaine : j’ai un bac en biotechnologies… Mais, lors d’un séjour à Hong-Kong, dans le cadre d’un Visa Vacances Travail, j’ai découvert le monde de l’entreprenariat et y ai pris goût ! De retour en France, je me suis inscrite à l’Ecole de Management pour suivre un Bachelor Entrepreneur, que j’ai finalement décidé d’arrêter pour me lancer pleinement dans la création de STRAS KART à l’âge de 20 ans !

 

Justement, d’où vient ce projet ?

 

Je suis fan de sport automobile. Or, le karting classique (thermique) a une image masculine (ça ne sent pas très bon, c’est sale…). Et je voulais ouvrir le karting à tous et redynamiser cette activité ! Le karting électrique permet de répondre à ces enjeux : toucher un public bien plus large, familial notamment, puis de ne plus avoirs les contraintes du thermique, donc plus d’odeur ni de bruit et en avec des sensations de pilotage bien meilleure : les karts électriques ont beaucoup plus d’accélération !

De plus, avec les karts électriques, il s’agit enfin d’un sport mécanique respectueux de l’environnement (il en existe une petite dizaine en France actuellement).

 

 

 

Plus précisément, qu’est-ce qui caractérise et différencie votre karting des autres ?

Depuis un an et demi, notre piste de 400m en indoor sur 2 niveaux fait tourner nos 20 karts adultes et nos 10 karts enfants. Ce qui nous différencie ?

D’abord en axant notre positionnement sur le loisir : nous sommes plus grand public en redynamisant l’image du karting : sur notre piste, l’ambiance est fun, typé boîte de nuit avec de la musique sur la piste et des jeux de lumières. De plus celle-ci s’étend sur deux niveaux (avec pont et tunnel). Nous disposons aussi d’un bar avec vue panoramique sur la piste et d’une salle de jeux (billard, baby-foot, flipper, etc.). Bref, nous avons tous mis en œuvre pour que vous passiez un bon moment entre familles, amis ou collègues.

Ensuite en élevant le niveau de sécurité. La sécurité est en effet un aspect important quand on veut s’adresser au grand public et à un public familial : les pilotes sont totalement équipés (casque, tour de cou, gilet protège-côte, combinaison, etc.) dans des karts dotés d’appui-têtes et de harnais

Enfin, notre projet a aussi une dimension écologique puisque nous promouvons les véhicules électriques, non seulement via nos karts électriques, mais aussi en mettant à disposition des bornes de recharge Tesla. D’ailleurs, le karting se fournit en électricité verte auprès d’ES.

Et je pourrai ajouter que la résine spécialement étudié pour du karting de compétition utilisée sur notre piste permet de bénéficier d’une adhérence optimale pour d’excellentes sensations de pilotage !

 

Outre le grand public, avez-vous d’autres cibles ?

Oui, nous nous adressons aussi aux entreprises : la piste est privatisable, et nous avons une grande salle de séminaire que nous pouvons coupler à une offre de restauration grâce à deux partenaires (un traiteur et un food-truck avec formule de tartes flambées à volonté). L’activité de karting électrique est très prisée pour les fêtes de fin d’année, les team building et autres événements d’entreprise.

 

Quels sont vos axes de développement ?

Nous avons actuellement des axes de développements. D’une part, nous allons ouvrir une activité de paintball sur notre site d’Eckbolsheim et continueront à développer le centre en complexe multi-activités. Et, d’autre part, nous avons pour projet d’ouvrir un deuxième complexe dans la région de Mulhouse.

 

Qu’est-ce qui vous a attiré dans Réseau Entreprendre Alsace ?

Ce qui m’a d’abord intéressée, c’est l’accompagnement de bénéficier de points de vue extérieurs et de l’expérience de chefs d’entreprise est vraiment utile pour le créateur d’entreprise. Pour ma part, étant très jeune, mon accompagnateur (Richard Marchal) m’a beaucoup aidé en me transmettant son savoir et ses expériences qui m’ont permis d’éviter des erreurs.

Les échanges avec les autres lauréats, via les clubs mensuels, sont également un vrai enrichissement. On se retrouve entre créateurs ou repreneurs d’entreprise et on partage nos difficultés, nos soucis du quotidien de chefs d’entreprises qui sont en fait très communs aux uns et aux autres et où chacun apporte son conseil et son expérience ! Il y a une vraie entraide dans le club et sans pensées intéressées.

 

Que diriez-vous à un porteur de projet en phase de création d’entreprise ou de reprise, et qui hésiterait à se rapprocher de Réseau Entreprendre Alsace ?

Que s’il croit à son projet, il doit le contacter ! Il obtiendra des axes d’amélioration et des conseils, surtout au début. Echanger avec des chefs d’entreprise sera une source d’idées. Il est clair que c’est un vrai plus de contacter Réseau Entreprendre Alsace !