Du « fun » et de la charcut’ pour gérer une équipe !

Eric Brugère a repris, en avril 2017, l’entreprise Jean Mazière, véritable institution de la charcuterie et autres produits du terroir basée à Allassac. Avec détermination et bonne humeur, ce roi de la « chipouillette » qui gère son équipe en mode « fun management »  a bénéficié d’un prêt d’honneur de 30.000 euros de Réseau Entreprendre® Limousin .

« Une chipouillette ? Et bien, c’est un mélange de chipolata et d’andouillette ! » répond malicieusement Eric Brugère. Trente-neuf ans et toujours une âme d’enfant. Même si, sous le sourire apparent, se cache un homme d’affaires hors pair. «  J’ai une autre société en Gironde » explique celui qui a découvert la charcuterie Mazière, à Allassac, sur son vélo. «  Je suis passé devant et j’ai eu le coup de foudre. Je savais que son propriétaire souhaitait prendre sa retraite. Cela a été l’opportunité » raconte-t-il. A ses côtés, Denis Mazière, qui lui a vendu son entreprise, confirme l’importance des relations humaines dans cette aventure. «  Jean Mazière était mon grand-père, mais l’entreprise existe depuis quatre générations.  Eric est celui qui saura la faire perdurer en gardant les valeurs du terroir » précise-t-il.

Désormais amis (voire copains comme cochons !), l’ancien patron et le nouveau gardent des contacts réguliers. « C’est  une notion que je retrouve chez Réseau Entreprendre® Limousin. Cette notion de partage, d’échange avec les autres membres qui sont épicuriens, comme moi» ajoute Eric Brugère.  Féru de fromages, amoureux des vins et maintenant de la charcuterie, il a reçu un prêt d’honneur de 30.000 euros de Réseau Entreprendre® Limousin. « L’apport financier m’a beaucoup aidé mais ce n’est pas le plus important. Mon accompagnateur m’a permis de cibler certains éléments de gestion par exemple. De plus, il a une vision du terrain local que je n’avais pas forcément » insiste l’auvergnat d’origine.

Les ingrédients bien ficelés de la réussite !

Page Facebook, travaux de mises aux normes, « cochon vert » : tous les ingrédients sont présents pour aller de l’avant. «  Le cochon vert a été réalisé par un de mes collaborateurs » dit-il, montrant fièrement la création posée sur le toit des locaux de 3.500 mètres carré. « Il symbolise la non- émission de gaz à effet de serre lors de la fabrication des produits » précise-t-il.  Une idée plutôt incongrue et drôle qui rejoint sa façon un peu déjantée de motiver son équipe. « Je pratique le fun management.   Je laisse beaucoup d’autonomie à ceux qui travaillent ici,  certains sont créatifs et polyvalents, je veux qu’ils s’approprient l’entreprise » explique cet ancien étudiant en sciences, qui a démarré comme vendeur animateur en grande surface avant de rejoindre des postes de direction dans la grande distribution. Et de devenir ensuite entrepreneur dès l’âge de trente ans. «  C’est un peu une version Google de la charcuterie ici ! » rit-il.

Des « valeurs ancrées dans le local » qu’il retrouve chez Réseau Entreprendre® Limousin

Sa méthode semble fonctionner puisque, depuis le rachat en avril, le chiffre d’affaires a augmenté, comme son nombre de salariés. « Nous sommes passés de dix-sept à vingt-quatre collaborateurs. Je souhaite créer un poste de plus avant la fin de l’année et cinq postes l’an prochain » ajoute Eric Brugère. Découpe, préparation : tout est fabriqué sur place dans les labos. « La viande provient de nouvelle Aquitaine et les produits sont destinés aux bouchers. Mais nous envisageons de nous développer vers la grande distribution » sourit le fan de jambonneau.  S’il est attaché aux gourmandises du terroir et aux techniques novatrices de management, il demeure cependant  fidèle aux « valeurs à l’ancienne » insiste-t-il. « J’ai beau être dans le modernisme, j’ai des valeurs ancrées dans le local, le terroir, basées sur l’échange avec les anciens. Je retrouve cet esprit chez les membres Réseau Entreprendre® Limousin ».  Avis aux amateurs : nul doute qu’il saura vous convier à un apéro bien saucissonné !