1. Qui es-tu ?

Je m’appelle Thierry Lejeune. J’ai 53 ans. Je suis marié et j’ai 2 enfants. J’habite à Uccle.

2. C’est quoi Gudule Winery ? Comment t’est venue l’idée de ce projet ?

Gudule Winery est producteur de vin bio à Bruxelles.

A l’approche de la cinquantaine, j’ai voulu réorienter ma carrière professionnelle. Ayant été indépendant pendant la majorité de cette carrière, ça devait passer par un nouveau projet d’entreprise. Je voulais une entreprise de petite taille et qui produit quelque chose. Et je voulais pouvoir « mettre les mains » dans cette production. Etant passionné de vin, l’idée d’en produire est venue assez naturellement et répondait assez bien aux critères que j’avais émis. Je me suis dit qu’en combinant ma passion pour le vin et mon envie d’entreprendre, je donnais plus de chance au projet de réussir. Et je me suis lancé !

3. Ton parcours en quelques mots ?

Après des études en management à l’université de Liège, j’ai commencé ma carrière comme adjoint de direction dans l’imprime commerciale du groupe Vers l’Avenir. Trois ans plus tard, j’en devenais le directeur. Et quatre ans plus tard, je remettais ma démission pour reprendre une toute petite imprimerie du côté de Liège. Ma première entreprise. De croissance interne en fusions et acquisitions, j’ai fait grandir cette entreprise pendant plus de 15 ans. Jusqu’à ce que je décide de la remettre en 2014. Je me suis mis au service du repreneur et je pensais que cette situation perdurerait jusqu’à la fin de ma carrière. Mais en 2016, mon repreneur a lui-même été repris et je me suis retrouvé dans un énorme groupe dans lequel, très vite, je ne me suis plus senti à ma place. J’ai logiquement remis ma démission, je me suis inscrit à une formation viti-vinicole au COOVI et j’ai créé Gudule winery dans la foulée.

4. Quel a été l’élément déclencheur pour entreprendre ?

Que ce soit en 1994 ou en 2016, l’élément déclencheur pour entreprendre a été de ne pas laisser à d’autre le contrôle de l’évolution de ma carrière et/ou le contenu de mon travail au quotidien.

5. Quelle est ta vision pour Gudule Winery dans 3 à 5 ans ?

D’ici 3 à 5 ans, je voudrais que Gudule Winery soit une référence dans le petit monde de la production de vin en Belgique.

6. Quelles sont tes attentes en rejoignant Réseau Entreprendre Bruxelles ?

En rejoignant le Réseau Entreprendre Bruxelles, je souhaite me nourrir de l’expérience des membres du réseau pour enrichir mon propre projet et à terme, pouvoir à mon tour nourrir les projets d’autres membres de mes propres expériences.

 

En savoir plus sur Gudule Winery : https://gudule-winery.brussels