« Les projets pensés en premier lieu pour résoudre des problèmes sociétaux sont parfois ceux sur lesquels on peut rencontrer le plus de soucis en matière de rentabilité. Nous pouvons créer des échanges entre jeunes entrepreneurs à impact et dirigeants plus expérimentés en matière de business models pérennes. Pour ces derniers, c’est aussi une façon de s’ouvrir à un mouvement qu’ils ont pu ignorer jusque-là. » Aurelie Dekegeleer, directrice de Réseau Entreprendre Bruxelles, interviewée pour la revue du BECI !