1. Qui êtes-vous ?

 Nous, c’est Nicolas & Charles deux amis bons vivants de longue date qui jouons au tennis ensemble. Nous avons fait une partie de nos études ensemble et avons vadrouillé à différentes occasions en Belgique durant ces années. 

2. C’est quoi Arsène ? Comment vous est venue l’idée de ce projet ?

 Arsène propose aux entreprises des boxes composées de produits belges, issus du circuit court et fabriqués de manière artisanale par de petits producteurs rémunérés au prix juste. Notre objectif à travers cela est d’offrir aux entreprises des solutions leur permettant de se positionner comme levier de changement en terme de consommation alimentaire. Il y a deux ans environ, nous avons pris conscience que malgré notre intérêt pour la gastronomie, nous ne connaissions ni les personnes, ni les méthodes de fabrication derrière les produits que nous consommions. Nous avons donc décidé de réaliser un tour en Belgique à la découverte des petits producteurs et artisans. En six mois, nous en avons rencontré plus de 150 et nous avons eu l’occasion de découvrir leur quotidien, leur travail et leurs produits. 

Afin de les remercier pour leur accueil, nous achetions leurs produits et le faisions déguster à nos proches qui en étaient fous. Nous avons donc commencé à élaborer quelques paniers apéritifs composés de ces produits pour notre entourage. La demande grandissant, nous avons fait le choix de nous lancer. 

3. Votre parcours en quelques mots ?

 Nous avons suivi un parcours classique d’études secondaires avant de commencer des études en sciences économiques et de gestion à l’UCL, Charles réalisant son master à la LSM et Nicolas à l’ICHEC, la LSM et l’ULB. 

A côté de cela, nous avons toujours pratiqué de nombreux sports : tennis, football, course à pieds ou cyclisme. 

4. Quel a été l’élément déclencheur pour entreprendre ?

 L’élément déclencheur a été la volonté de pouvoir apporter une solution à un problème que nous avons identifié : le manque de reconnaissance des petits producteurs belges artisanaux. 

Derrière, il y a aussi nos expériences de stages respectives qui nous ont donné une image très positive du rôle de l’entrepreneur, ce qui nous a fait sauter le pas. 

5. Quelle est votre vision pour Arsène dans 3 à 5 ans ?

 Dans 3 ans, nous voyons notre entreprise comme un débouché de ventes importantes pour les producteurs artisanaux belges en commercialisant leurs produits au sein des entreprises tout en développant des solutions pour créer des moments de convivialité au sein de ces mêmes boîtes. Nous souhaitons devenir la référence sur le marché de la livraison de produits belges et artisanaux en B2B. 

6. Quelles sont vos attentes en rejoignant Réseau Entreprendre Bruxelles ?

Nous sommes depuis le début perpétuellement en mouvement et la collaboration et le soutien d’entrepreneurs expérimentés pour affiner nos stratégies par rapport au développement de nos solutions futures notamment en terme de pricing et de marketing digital serait extrêmement positif pour nous. 

En savoir plus sur Arsène : https://arsene-bel.be