1. Quel est ton parcours ?

Diplômé de Solvay, j’ai d’abord rejoint ExxonMobil comme analyste financier. En 2011, je suis devenu MD d’une jeune start-up (Screening Media) active dans le DOOH (Digital out-of-home) acquis par une holding familiale en 2014. Avec mon associé Arthur Aoust nous avons créé ensuite une agence de marketing digital (VisiYou) qui a été acquis par FCR Media en 2017. Après mon earn-out, je suis parti à Londres où je crée actuellement au sein de BCG Digital Ventures des start-ups « ambitieuses » financées par des corporates. Je suis également un co-fondateur de BeCentral (campus tech situé à Bruxelles).

 

2. Peux-tu nous présenter les activités de ton entreprise et comment t’est venue l’idée de la développer ?

L’agence de digital marketing créée en 2013 se concentrait uniquement sur les indépendants et TPE. Le besoin était criant et nos clients étaient totalement délaissés par la concurrence. Avec mon associé nous étions fonceurs et par moment fous (nous avions même hypothéqué notre maison pour notre premier emprunt bancaire – chose que je ne conseille pas pour bien dormir). Passer en quelques années à près de 30 employés pour être acquis par un grand groupe fut une super aventure mais comme dans tout projet il y a eu des moments difficiles à gérer qui j’ose espérer nous ont beaucoup appris.

 

3. Quel a été l’élément déclencheur pour toi pour entreprendre ?

L’envie de prendre du plaisir au quotidien et de voir par conséquent le « travail » devenir un moteur à impact (positif) sur le bien-être.

 

4. Pourquoi rejoindre REB ? Qu’est-ce qui t’a donné envie de t’engager en tant que membre accompagnateur ?

Je souhaite mettre à profit mon humble expérience comme entrepreneur et expérimenter l’autre côté de cet univers qui me passionne. Je pense que ces échanges seront source d’énergie pour les entrepreneurs comme pour les accompagnateurs. Le seul bémol sera la contrainte de temps mais je ferai de mon mieux pour en libérer le maximum.

 

5. Un conseil à tous les (futurs) entrepreneurs  ?

Les soft skills sont souvent plus déterminants que les hard skills dans la réussite d’un projet car les seconds se recrutent/se trouvent plus aisément. Entourez-vous de personnes partageant des valeurs humaines fortes.