1. Qui êtes-vous ?

 Psychoéducation.be a été fondé par Stéphanie de Schaetzen et Valentine Anciaux, 2 femmes dynamiques qui n’ont peur de rien.

Elles veulent révolutionner le quotidien des enfants, des ados et des adultes en les rendant maîtres de leur vie et de leur potentiel, pour que chacun soit libre d’être soi. Rien ne les arrête car pour elles : « tout est fluide quand on est à sa place ».

2. C’est quoi Psychoéducation.be ? Comment vous est venue l’idée de ce projet ?

Stéphanie et Valentine ont fait le constat qu’à la sortie de leurs études, les professionnels de l’enfance (enseignants, logopèdes, (neuro)psychologues, éducateurs…) ont une tête bien faite de théorie, mais manquent d’outils pratiques sur le terrain, surtout lorsque les enfants ne se comportent pas comme dans les livres : qu’ils débordent, sont démotivés, n’apprennent pas comme les autres, se révoltent, sont anxieux, manquent d’estime d’eux-même…

Pour les parents la situation est encore pire. Pour eux, pas de diplôme, juste leur bon sens et leur bon cœur. Et si l’enfant ne se comporte pas comme attendu, cela ne suffit pas. Les parents ne savent pas quoi faire quand leur enfant n’aime pas l’école, n’a pas d’amis, sort trop ou pas assez, fait des colères, déprime, ou passe son temps devant les écrans. C’est pour trouver des solutions à ces problèmes que Psychoeducation.be est né.

Nous transmettons avec énergie à une communauté entreprenante qui transmettra à son tour, des outils pour aider les enfants à grandir.

A l’image de la psychoéducation, la transmission au(x) groupe(s) se fait de manière ludique et dynamique, donnant de l’énergie aux adultes pour aider enfants et adolescents.

Psychoéducation.be crée, utilise et partage des outils concrets et variés :

À chaque intervention de Psychoéducation.be, le public reçoit des outils sous la forme d’activité, de jeux ou d’idées concrètes à mettre en pratique directement.

Durant les formations, les participants sont actifs et acteurs. Ils sont invités à tester les techniques par eux-mêmes.

Psychoéducation.be utilise également des outils pour faciliter la diffusion de la pratique au quotidien (dropbox, podcasts, vidéo youtube…).

Les outils et supports de diffusion utilisés varient au fil du temps, impulsant l’activité qui se renouvelle constamment.

3. Votre parcours en quelques mots ?

Nous sommes toutes les 2 d’anciennes élèves qui ne rentraient pas facilement dans le rang et adeptes de l’échec scolaire. Nous avons dû mobiliser des ressources importantes pour traverser notre scolarité et enfin nous épanouir dans la création de notre métier : accompagner les jeunes à développer leur potentiel… et diffuser des pratiques innovantes aux professionnels qui les accompagnent.

Stéphanie a étudié la logopédie à Marie Haps et Valentine a étudié la psychologie à Marie Haps et a poursuivi par un master en psychoéducation au Québec.

4. Quel a été l’élément déclencheur pour entreprendre ?

Nous étions chacune indépendante en personne physique, nous avons d’abord construit une formation et puis après avoir développé plusieurs modules, nous avons eu envie de rassembler encore plus de monde en organisant un colloque qui nécessitait un véhicule juridique. C’est là que nous avons créé la société Psychoeducation.be

5. Quelle est votre vision pour Psychoéducation.be dans 3 à 5 ans ?

Nous aimerions engager une assistante et un commercial pour améliorer notre stratégie de diffusion. Nous aimerions avoir notre propre entrepôt et logistique pour diffuser nos jeux et nos livres afin de réduire nos coûts actuels.

6. Quelles sont vos attentes en rejoignant Réseau Entreprendre Bruxelles ?

Nous n’avons pas beaucoup de compétences en business et sommes à une étape où nous devons prendre des décisions importantes concernant notre structure. Nous espérons pouvoir développer une stratégie plus maîtrisée et apprendre des clés pour poursuivre notre croissance.

En savoir plus sur Psychoéducation.be : www.psychoeducation.be