Marie Cécile Cornet, fondatrice de GO HR nous dévoile son parcours dans le milieu des secrétariats socials jusqu’à la fondation de son propre bureau social.

  • Quel a été ton parcours ? 

Après des études en Tourisme et un séjour au Canada, J’ai eu l’opportunité d’être engagée dans un secrétariat social.  Moi qui n’avait aucune connaissance spécifique, j’ai pu y découvrir un métier qui comblait toutes mes attentes, les chiffres, le contact client, la recherche de solutions à divers problèmes, un environnement changeant,… Depuis ce jour, je n’ai pas quitté le monde de la gestion de la paie, des Ressources Humaines.

Après avoir travaillé 7 ans chez Securex, j’ai décidé de passer de l’autre côté et j’ai été engagée dans un service du personnel. J’ai apprécié voir « l’envers du décor » mais celui-ci m’a semblé un peu trop fade et j’ai décidé de retourner dans un secrétariat social.  J’ai été engagée chez Partena, d’abord comme Team Manager et ensuite comme consultante externe.

Et puis un jour j’ai osé franchir ce cap et j’ai créé mon propre secrétariat social, Go HR.

  • Peux-tu nous présenter l’activité de ton entreprise et comment t’est venue l’idée de monter cette entreprise ?

L’idée est assez simple, j’ai voulu faire ce que j’aime faire et pour laquelle j’avais acquéri plus de 15 ans d’expérience mais à ma manière et selon mes conditions.

Go HR est donc un bureau social (secrétariat social non agréé) et outre la gestion de la paie (établissement des fiches de paie, déclaration auprès des instances,…) on offre également un éventail de service comme l’administration du personnel, l’accompagnement juridique, l’optimisation salariale,…

  • Quel a été l’élément déclencheur pour toi pour entreprendre ?

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu être indépendante et créer ma propre société.  Mais les éléments déclencheurs ont été d’une part avoir acquéri suffisamment d’expérience et d’autre part avoir diminuer le risque financier de ce changement de statut entre employé et indépendant.  Sans oublier avoir un entourage proche croyant en moi et m’encourageant à aller dans cette direction.

  • Pourquoi rejoindre REB ? Qu’est-ce qui t’a donné envie de t’engager en tant que membre accompagnateur ?

J’aime transmettre, conseiller, aider et rien de mieux que le REB pour le faire tout en rencontrant des entrepreneurs avec qui partager mes propres craintes ou difficultés.

  • Un conseil à tous les (futurs) entrepreneurs ?

Toujours croire en soi.