Comment promouvoir le Made in France au sein d’un groupe industriel ?

Parole de pro en partenariat avec Total Développement Régional –  Isabelle Patrier, Directeur de Total Développement Régional.

 

Que signifie le « Made in France » pour Total ?

Présente dans 130 pays, forte de près de 100 000 collaborateurs de plus de 100 nationalités différentes, Total est une entreprise multinationale. Mais ses racines sont en France, où le Groupe est né, où sont implantés notre centre de décision, des unités industrielles et commerciales de premier plan, des centres de recherche et plus de 35 000 salariés. L’ensemble de nos activités illustre l’importance du lien entre notre Groupe et notre pays.

Nous investissons dans notre outil industriel français que nous modernisons pour le pérenniser, parce que nous avons la conviction que l’industrie française a un avenir. Nous investissons dans la proximité avec nos clients – vous – dont nous aspirons à connaître les besoins pour mieux les servir. Nous investissons dans la recherche, à travers nos laboratoires de rayonnement mondial, où nous inventons l’énergie de demain.

Afin de bâtir la major de l’énergie responsable, Total investit dans les pépites industrielles françaises comme Saft pour les batteries, Direct Energie pour l’électricité verte, Eren pour le solaire et l’éolien ou encore Greenflex. Lauréat 2009 de Réseau Entreprendre, Greenflex, spécialisée dans l’efficacité énergétique, combine l’intelligence des données et le financement d’équipements pour intégrer le développement durable à la réalité économique des entreprises. Ces acquisitions sont l’occasion pour Total de réaffirmer son engagement dans la transition énergétique et montrent la qualité du tissu économique français pour créer des entreprises dynamiques et performantes.

Toujours avec cette même ambition de devenir la major de l’énergie responsable, Total ouvrira, début 2020, une digital factory qui rassemblera, à Paris, jusqu’à 300 développeurs, data scientists, et autres experts pour accélérer la transformation digitale du Groupe. Elle a vocation à développer les solutions numériques dont le Groupe a besoin pour améliorer ses opérations industrielles tant en termes de disponibilité que de coûts, proposer de nouveaux services à ses clients notamment en termes de maîtrise et d’optimisation de leur consommation énergétique, se développer dans les nouvelles énergies et réduire son impact environnemental.

Voilà ce que signifie le « Made in France » pour un groupe industriel comme le nôtre.


  Nous avons la conviction que l’industrie française a un avenir.
 

 

En quoi le « Made in France » est-il un enjeu économique pour notre pays ?

La France a fait l’objet d’une désindustralisation constante de ses territoires : la part des emplois industriels est passée de 29,2% des emplois en 1975 à 13% des emplois en 2014. Compte tenu de cet enjeu économique majeur pour notre pays, les pouvoirs publics ont engagé, en 2018, une stratégie de reconquête industrielle en France structurée notamment autour de deux initiatives :

  • Les « Territoires d’Industries » visant à soutenir et développer les entreprises industrielles
  • « L’Usine Extraordinaire » visant à retisser le lien entre l’industrie et la jeunesse.

L’enjeu économique pour notre pays est donc de soutenir les projets industriels et d’attirer et former les jeunes aux métiers de l’industrie.

Total Développement Régional accompagne les porteurs de projets industriels en vue de ré-industrialiser les bassins d’emplois dans lesquels le Groupe se réorganise, Lacq en Béarn, Carling en Moselle et La Mède près de Marseille. Depuis 2016, 9 projets industriels avec 300 M€ d’investissements et 418 emplois directs sont accompagnés via des soutiens financiers directs de Total, des aides à la levée de financements publics et un appui personnalisé à l’implantation sur les plateformes industrielles.

Total était aussi présent, du 14 au 16 novembre à Marseille, à la seconde édition de « l’Usine Extraordinaire » avec un espace pensé autour de trois axes : former les jeunes aux métiers de l’industrie, découvrir le panorama des activités industrielles de Total, en particulier dans les énergies renouvelables, à travers trois visites virtuelles et deux films thématiques, et partir à la conquête du futur.

Afin d’offrir à des jeunes des formations qualifiantes et reconnues dans le secteur de l’industrie, la Fédération Nationale des Écoles de Production (FNEP) et Total, ont signé, en 2018, une convention de mécénat apportant un soutien financier de 60 M€ sur 10 ans à la FNEP. Cet accompagnement dans la durée permettra d’accélérer le développement des Écoles de Production en France, notamment dans les métiers à vocation industrielle, et ainsi couvrir le territoire français, à raison d’une école par département. À terme, près de 2000 jeunes sortiront, chaque année, diplômés des Écoles de Production.

Total  va par ailleurs poser la première pierre de l’Ecole de l’Industrie afin de former des jeunes aux métiers des filières industrielles de demain.

 

De quelle façon Total soutient-il le « Made in France » ?

En sus des investissements et soutiens tels que déjà mentionnés, nous investissons aussi dans l’ensemble du tissu économique local et ses PME dynamiques, que nous voulons faire profiter de nos succès en lien étroit avec Réseau Entreprendre.

Pour le financement d’entreprises françaises, nous proposons des prêts à taux zéro à la création, au développement ou à la reprise d’entreprises, sans intérêt, d’un montant allant jusqu’à 100 000 euros, sans garantie, ni frais de gestion, remboursable sur 2 à 5 ans.

En avril 2019, Total a aussi lancé une nouvelle initiative « Total Pool PME », un programme destiné à accompagner chaque année 10 PME dans leur développement. Pendant un an, ces sociétés bénéficieront :

  • d’un accompagnement à l’international via le mécanisme proposé par Total Développement Régional : participation aux missions d’affaires à l’étranger, hébergement de VIE et collaborateurs dans les filiales du groupe ;
  • d’une mise en relation auprès d’autres grands groupes, invitation au Supplier Day de Total, présentation à nos fournisseurs stratégiques, parrainage auprès d’autres Grands Comptes ;
  • d’un accompagnement des dirigeants, rendez-vous avec des experts de Total dans des domaines du juridique, du management, de la stratégie ainsi qu’un accès à certaines formations internes.

En résumé, notre objectif est la création ou le maintien d’emplois pérennes en France.

 

Nous investissons aussi dans l’ensemble du tissu économique local et ses PME dynamiques

A lire aussi