Comment s’entourer efficacement ? Ne pas rester seul au démarrage de son projet

Qu’il s’agisse de partenaires, fournisseurs, clients, autres entrepreneurs, … les relations humaines sont essentielles à tout projet d’entreprise.

Dès les premiers pas d’un projet d’entreprise, et contrairement aux idées reçues, il est conseillé à l’entrepreneur de partager au plus grand nombre son projet d’entreprise afin de préciser sa proposition de valeur et identifier les personnes ressources pour constituer son réseau. Par la suite, la capacité à entretenir, développer et mobiliser un réseau permettra de saisir les opportunités et faire croître l’entreprise afin de prendre de la hauteur et sentir l’évolution des marchés.
Au-delà de la simple démarche commerciale, le réseau est donc un maillon incontournable tout au long de la vie de l’entreprise pour alimenter la réflexion stratégique de l’entrepreneur.

 

1 Capitaliser sur son réseau

En phase de création d’entreprise, de recherche d’idées ou même de prospection commerciale, l’entrepreneur rencontre une multitude de besoins et de partenaires dans différents domaines (bancaire, juridique, expert-comptable, etc). Pour cela, il est nécessaire que l’entrepreneur possède un réseau structuré et qu’il le fasse vivre.

Trois principes sont à suivre :

  • Créer des relations durables : rappelons qu’un réseau, c’est avant tout un échange entre plusieurs personnes ayant une appartenance commune et basée sur un principe de confiance. Celle-ci se gagne au fur et à mesure en restant ancré dans ses valeurs et en donnant de son temps.
  • Développer des alliances : Chaque entrepreneur est unique dans l’exercice de son métier. A défaut de considérer l’ensemble des activités similaires comme des concurrents, il est important d’identifier ceux qui peuvent être des partenaires. Cette distinction se base à nouveau sur l’authenticité des personnes et la relation de confiance construite avec elle ! Sur du long terme, cette relation pourrait permettre des potentielles collaborations ou la réorientation de clients potentiels.
  • Grandir grâce à son réseau Chaque personne possède des connaissances, du savoir-faire et des idées que d’autres n’ont pas. Les membres de notre réseau possèdent tout autant de ressources et de valeur ajoutée, utiles à toutes les étapes de vie du projet d’entreprise

 

2. Identifier des personnes ressources

L’entrepreneur est un créateur d’entreprise autant qu’un futur chef d’entreprise. En tant que créateur, l’entrepreneur doit être en mesure de définir le concept, réaliser un business plan, avoir une vision stratégique, … Il lui faut également avoir d’autres compétences dans différents domaines :

  • Compétences « métier » propres à son activité : obligations légales, vocabulaire, spécificités de gestion, etc.
  • Gestion : comptable et financière, GRH
  • Développement : communication, marketing, développement site web, relations publiques, etc.

Pour répondre à l’ensemble de ces enjeux, l’entrepreneur doit mobiliser des compétences et s’entourer de personnes-ressources qui constituent son équipe
projet. Pour pérenniser ce collectif, il est essentiel que l’ensemble des personnes de l’équipe partagent les valeurs et la vision du projet d’entreprise. Si l’entrepreneur est une personne créative, il est important de rechercher des profils plus mesurés, qui canalisent les idées et aident à la décision. Certaines des compétences de l’entrepreneur et de son équipe projet sont complétées par des appuis extérieurs tels que :

  • un expert-comptable
  • un avocat ou juriste
  • un cabinet de recrutement éventuellement
  • mais aussi : les fournisseurs, les partenaires et concurrents, mais aussi les clients !

Ces experts interviennent généralement au démarrage du projet pour aiguiller le créateur dans ses choix (statut juridique, incidences fiscales, étude de marché, etc.). Ils continuent d’accompagner l’entrepreneur tout au long de la vie de l’entreprise et peuvent être très bénéfiques pour réaliser une veille, apporter une aide ponctuelle ou transmettre une information sur les évolutions du marché et les enjeux réglementaires par exemple.

 

3. Enrichir son réseau, encore et toujours

Que ce soit pour trouver ses premiers clients, des investisseurs, bénéficier de conseils, le premier réflexe de l’entrepreneur est de se tourner vers son réseau. Il existe deux cercles issus des réseaux à la fois personnel et professionnel :

  • le premier cercle qui concerne les personnes connues, faciles à contacter : famille, amis, connaissances, collègues, fournisseurs, partenaires, etc.
  • le second cercle, tout aussi important, constitué des personnes que l’entrepreneur peut contacter de la part d’une personne du premier cercle : amis d’amis, contacts de collègues, etc.

Un annuaire de son réseau avec la liste de ces contacts, leurs métiers et coordonnées est un outil indispensable à chaque entrepreneur. Le réseau social LinkedIn est un excellent moyen d’identification et de prise de contact. Pour enrichir ce réseau, l’entrepreneur peut également capitaliser sur les réseaux existants. Un réseau peut apporter, en général de manière gracieuse : une information cruciale pour une nouvelle affaire, une expertise à forte valeur ajoutée, un conseil judicieux, une mise en relation fructueuse, un nouveau business ou tout simplement un moment de détente.

Ces réseaux peuvent être de différentes natures :

  • Les réseaux dédiés à la création d’entreprise comme Réseau Entreprendre, l’Adie, BGE, France Active et Initiative France. Ces réseaux accompagnent à chaque étape de vie du projet d’entreprise.
  • Les réseaux de partage : il s’agit de temps d’échange entre pairs, d’entraide pour partager son quotidien de chef d’entreprise et prendre de la hauteur. Cet espace permet à l’entrepreneur d’échanger sur ses préoccupations, obtenir des conseils et identifier des perspectives d’avenir. On y retrouve des réseaux d’entrepreneurs comme les Centres de Jeunes Dirigeants (CJD) ou encore l’APM.
  • Les réseaux de recommandation ou clubs d’affaires : ils réunissent des chefs d’entreprise ou des commerciaux. L’objectif est la recommandation.
  • Les réseaux thématiques comme la French Tech par exemple.
  • Les réseaux syndicaux ou corporations… et bien d’autres encore !

La participation à ces réseaux est un choix stratégique important pour l’entrepreneur et son projet. Il a également un coût (inscriptions, déjeuners, etc.) et demande d’y consacrer du temps. Quel que soit le réseau choisi par l’entrepreneur, il est avant tout important d’intégrer un réseau qui correspond aux valeurs, aspirations et besoins de chaque entrepreneur.

 

ZOOM SUR … LA RECHERCHE D’ASSOCIÉ.E POUR UN PROJET D’ENTREPRISE

Source : Livre blanc « L’association : premier actif de votre entreprise », 2019, Réseau Entreprendre Paris

L’association est le modèle dominant d’entrepreneuriat à l’échelle nationale : 61% des entreprises accompagnées en 2019 par Réseau Entreprendre sont portées
par 2 lauréats ou plus. Seules 39% le sont par un entrepreneur seul. Il s’agit cependant d’un sujet stratégique : il est nécessaire de consacrer un temps important pour que le duo ou le collectif fonctionne !

Les 7 avantages à s’associer :

1. Prendre de meilleures décisions

Confronter les points de vue est l’un des premiers avantages à s’associer car cela aide à faire émerger plus d’idées et de prendre des décisions plus réfléchies.

2. Gagner du temps

Démarrer à plusieurs c’est autant de cerveaux, de bras et de jambes en plus ! En se répartissant bien les rôles, l’association permet de gagner beaucoup de temps au lancement.

3. Partager le risque
Partager le capital c’est aussi partager le risque et les investissements. Argent personnel investi, éventuelle caution personnelle bancaire etc. sont autant d’éléments qui pèseront moins sur les épaules d’une personne en cas d’association.

4. Bénéficier d’un réseau plus étendu

A plusieurs, l’équipe peut compter sur davantage de contacts pour l’aider à se développer.

5. Rassurer les investisseurs

L’actif principal d’un projet entrepreneurial, ce sont les hommes et les femmes qui le portent. Ce que regardent en premier les fonds d’investissement et les business angels, ce n’est ni le modèle économique ni le marché, c’est l’équipe fondatrice.

6. Mieux gérer les coups durs

L’entrepreneuriat, c’est dur et l’importance de pouvoir partager cette charge mentale n’est pas à négliger.

7. Être plus serein en cas d’absence

Pour permettre de profiter de quelques jours de vacances ou en cas de maladie, le ou les associés sont là pour assurer la poursuite de l’activité.

 

ZOOM SUR… LES VALEURS DE RÉSEAU ENTREPRENDRE

Le réseau est présent en France et à l’international pour accompagner les entrepreneurs à potentiel de création d’emplois pour les aider à réussir leur création, reprise ou croissance d’entreprise. Plus de 14 000 chefs d’entreprise accompagnent bénévolement des créateurs et repreneurs d’entreprise, avec des méthodes d’entreprise.

Le réseau a trois valeurs fondatrices :

« L’important, c’est la personne » : Avant la qualité du projet qu’elle porte, c’est la personne même, son potentiel à devenir entrepreneur, qui mobilise le soutien des chefs d’entreprise.

« Le principe, c’est la gratuité » : La gratuité de l’offre aux créateurs et repreneurs pour que toutes leurs ressources contribuent à la réussite du projet.

« L’esprit, c’est la réciprocité » : Les bénéficiaires sont invités à rendre demain à d’autres, ce qu’ils reçoivent aujourd’hui, devenant ainsi le maillon d’une chaîne d’entraide entre chefs d’entreprise.

Deux autres valeurs sont inhérentes au réseau : la bienveillance et la solidarité.

Ces cinq valeurs sont régies par un principe : l’accompagnement par des chefs d’entreprise, pour des chefs d’entreprise avec des méthodes d’entreprise. Tout entrepreneur qui se reconnait dans ces valeurs peut prétendre à rejoindre Réseau Entreprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi