Quel plan d’actions mettre en oeuvre pour rebondir en 2021 ? 

 

La crise sanitaire et les restrictions d’ouverture imposées ont impacté les résultats et grevé les trésoreries de bon nombre d’activités

Afin d’accompagner les chefs d’entreprise dans ce changement, nous avons interviewé Olga ROMULUS, expert-comptable à la Direction des Relations Extérieures de FIDUCIAL pour envisager quelques pistes de réflexion en vue de mettre en place un plan d’actions pour rebondir en 2021.

 

  1. Sur quels points la crise sanitaire a-t-elle affecté les entreprises ?

Les entreprises ont bien entendu été impactées sur leur activité, que ce soit sur le chiffre d’affaires (fréquentation, ticket moyen, type d’offres), la marge réalisée ou la sous-activité de leurs collaborateurs contraints au chômage partiel

Mais surtout, elles ont dû dans le même temps s’endetter que ce soit au niveau de leur endettement purement financier (nouveaux prêts bancaires, prêt garantie par l’état, découverts de trésorerie) ou au niveau de leur endettement d’exploitation avec le décalage des échéances de paiement fiscaux et sociaux. Désormais, il va falloir compter avec le remboursement de ce passif qui sera une contrainte supplémentaire pour les prochaines années.

 

  1. Quels axes de travail préconisez-vous pour dynamiser les chiffres d’affaires ?

 

Tout comme l’entreprise, les clients ont été bousculés dans leurs repères et leurs habitudes en matière de consommation. Pour reconquérir sa clientèle, trois leviers d’action sont particulièrement efficaces :

  • Se doter de nouvelles solutions pour augmenter le panier moyen : vente croisée, montée en gamme, offre packagée
  • S’assurer de la fidélité de ses consommateurs au travers des avis déposés sur son site internet
  • Confirmer sa présence sur l’offre en ligne au travers d’un site marchand performant ou d’une expérience clic&collect réussie

 

  1. Comment mobiliser ses collaborateurs en vue de la reprise ?

Toute entreprise a besoin d’une adhésion totale des équipes pour redémarrer dans les meilleures conditions.

En tant que manager, les dirigeants doivent donner le cap et de la visibilité à leurs collaborateurs sur leur stratégie. Chacun doit ainsi identifier son rôle pour contribuer efficacement à la réalisation de l’objectif collectif.

Dans le cas des équipes qui sont restées isolées pour cause de fermeture de site ou de télétravail, un temps de remobilisation collective est indispensable afin que chacun s’exprime sur cette expérience inédite et sa vision de demain pour l’entreprise

 

  1. Par quels moyens les entreprises peuvent-elles retrouver de la trésorerie ?

La reconstitution des fonds propres d’une entreprise est indispensable afin d’envisager sereinement l’avenir

Le retour à la rentabilité de l’activité est un prérequis indispensable pour envisager la reconstitution des liquidités

En parallèle, une surveillance attentive du recouvrement des clients ainsi qu’une négociation des délais de règlement peut permettre de créer l’oxygène nécessaire pour retrouver un matelas de trésorerie sur le cycle d’exploitation.

Enfin, il est peut-être nécessaire de se pencher sur l’état global des besoins et des dettes avec ses conseillers, expert-comptable ou banquier, pour voir quelles décisions plus structurelles peuvent être prises avec un échelonnement des dettes, l’entrée d’un nouvel actionnaire ou le report de certaines décisions d’investissement

 

  1. Faut-il se doter d’outils de pilotage complémentaires ?

La période de rebond qui s’annonce va imposer un pilotage réactif qui nécessite des outils de suivis précis et opérationnels.

En ce début d’année, un budget prévisionnel permettra d’identifier des objectifs atteignables et réalisables sous 3 ans.

La mise en place d’un tableau de bord est pertinente afin d’identifier rapidement à l’aide de quelques indicateurs clés si la réalisation est conforme aux objectifs posés ou si une dérive est identifiée.

Cette année, il sera peut-être également nécessaire de faire établir une situation intermédiaire à son expert-comptable afin d’avoir un point en cours d’année.

Enfin, un prévisionnel de trésorerie régulièrement actualisé sera le dernier outil indispensable à la panoplie du chef d’entreprise en 2021