Interview de Jean Salati, Directeur Marchés Clients de la Fédération Nationale du Crédit Agricole

Pouvez-vous nous présenter la Fédération Nationale du Crédit Agricole, son rôle, ses missions et ses principales actions ?

L’idée d’une Fédération des Caisses régionales de Crédit Agricole est née dès la période de la construction du Crédit Agricole : une première fédération est constituée en 1907 mais elle fusionnera en 1910 avec les organisations de la mutualité et de la coopération agricoles.

Au lendemain de la guerre, les Caisses régionales souhaitent jouer un rôle plus important dans les évolutions du Crédit agricole en constituant un organe de rassemblement et de discussion avec la CNCA, alors établissement public contrôlé par l’Etat.

La FNCA est créée le 17 mai 1945 dans le cadre de la Confédération générale de l’agriculture (CGA).

Elle se donne une nouvelle impulsion en adoptant de nouveaux statuts en janvier 1948 qui associent dans ses instances Présidents et Directeurs généraux de Caisses régionales pour organiser une représentation des Caisses régionales.

La FNCA est dirigée à quatre grandes missions :

  1. Orienter : la FNCA est en effet le « Parlement » des Caisses régionales. C’est à la FNCA que les dirigeants des Caisses régionales (Présidents et Directeurs généraux) se réunissent mensuellement selon des formats d’instances spécifiques (Comités, Commissions, Réunion Plénière, Bureau fédéral, ) pour mener en lien avec les autres entités du Crédit Agricole les réflexions stratégiques nécessaires et fixer les grandes orientations des Caisses régionales et du Groupe dans les différents domaines (Mutualisme, Développement, Transformation, Finances, RH, …).
  2. Représenter : la FNCA est l’organe de représentation et d’expression des Caisses régionales et du groupe auprès des pouvoirs publics, des parlements français et européens, du secteur bancaire français et européen. La FNCA assure par ailleurs un rôle de représentation des CR dans les relations institutionnelles avec les secteurs professionnels proches (agriculture, artisanat, logement social…) et les organisations coopératives françaises et internationales.
  3. Gérer : la FNCA est une entreprise au service des Caisses régionales qui remplit en ce sens différentes missions : mission de chambre professionnelle à travers l’animation et le pilotage des ressources humaines et des carrières des cadres dirigeants, convention collective, animation de la vie mutualiste, études, communication, conseil et expertise fiscale, gestion des achats…
  4. La SAS la Boétie : la FNCA assure la gestion et le fonctionnement de la SAS La Boétie, entité qui porte la participation majoritaire des Caisses régionales dans Crédit Agricole SA. La FNCA joue donc un rôle très actif dans la dynamique d’accompagnement financier de Crédit Agricole SA et dans la définition de sa stratégie.

Au-delà de ses missions « régaliennes » la FNCA capitalise sur ses expertises, son fort ancrage au sein du groupe CA et sa capacité d’entraînement pour impulser et porter régulièrement des projets de développement dans leur première phase de croissance, en lien étroit naturellement avec les entités du Groupe (équipes marché de Crédit Agricole SA, filiales métier,…). Comme par exemple il y a 4 ans la création de fonds nationaux de capital innovation venant en appui des structures de capital innovation des Caisses régionales, ou la création de Facilit : dispositif d’accompagnement de la mobilité bancaire de nos clients particuliers de Caisses régionales qui veulent transférer leur relation bancaire d’une CR à une autre.

Ou encore l’évolution et la modernisation de nos Points Verts devenus Relais CA, permettant à nos clients de Caisses régionales de venir retirer du cash auprès de commerçants affiliés, principalement dans les zones rurales.

Autre projet entrepreneurial que la FNCA a mis en œuvre il y a plusieurs années : la création d’une structure d’acquisition digitale dans le domaine du crédit habitat, pour renforcer notre dynamique commerciale et notre ancrage dans ce domaine. Ce projet majeur a connu un vif succès et du coup la FNCA porte actuellement un ambitieux projet d’extension de ce dispositif d’Acquisition digitale à d’autres activités comme l’assurance, le crédit conso ou la banque du quotidien.

Et naturellement le Projet des Villages qui est né à la FNCA et que nous évoquons plus loin.

La FNCA est engagée de longue date au côté de Réseau Entreprendre. Pourquoi avez-vous souhaité vous engager au côté de notre réseau et comment voyez-vous l’avenir ?

Nous l’avons dit la FNCA est la « Maison des Caisses régionales », banques régionales de plein exercice très ancrées sur les territoires et qui ont à cœur de développer des relations privilégiées avec l’ensemble des autres acteurs économiques qui en assurent le développement, et en particulier les créateurs et les repreneurs d’entreprises.

Depuis toujours les Caisses régionales ont donc placé au cœur de leur stratégie de développement l’accompagnement de la création et de la reprise d’entreprise. Il est donc très vite apparu évident que le développement d’une relation partenariale avec Réseau Entreprendre, dont la vocation est l’aide à la création et à la reprise d’entreprise, et fédération elle-même très ancrée sur les territoires via ses nombreuses implantations, avait beaucoup de sens.

Dans ce domaine, le rôle de la FNCA est d’apporter un soutien national au développement des relations locales qui se sont développées depuis des années entre les Caisses régionales et les implantations locales de réseau Entreprendre. C’est tout le sens du partenariat national que nous avons développé depuis de nombreuses années aux côtés de Crédit Agricole SA avec Réseau Entreprendre.

Je vois l’avenir de notre relation de manière très positive et suis totalement convaincu que nos deux organisations, qui trouvent leur sens et leur légitimité dans leur ancrage sur les territoires au service des créateurs et des repreneurs d’entreprises, vont poursuivre et intensifier leur collaboration fructueuse, au service de l’économie et de l’innovation partout en France.

La FNCA est très engagée dans les Villages By CA : pouvez-vous nous en dire davantage sur ces Villages et le rôle de la FNCA ?

La FNCA est en effet intimement liée aux Villages by CA. Tout est parti en 2012 d’une initiative portée au plus haut niveau de notre Groupe par le directeur général de la FNCA, Bertrand Corbeau, qui a souhaité faire de l’immeuble du 55 Rue La Boétie situé en face de la FNCA, un lieu dédié au business et à l’innovation. Le modèle du Village est celui d’un accélérateur, en développant une forte dynamique relationnelle entre des start-up hébergées au sein même du Village et des entreprises partenaires, PME, ETI ou Grades entreprises. L’objectif est bien d’« accélérer » le développement des start-up comme celui des entreprises partenaires.

Le premier Village est donc né en juin 2104 Rue La Boétie à Paris, et cette initiative portée par la FNCA s’est révélée très concluante. Il est ensuite rapidement apparu que développer d’autres Villages au sein des territoires, portés par les Caisses régionales, avait toute sa pertinence. En effet les Caisses régionales, de par leur très fort ancrage, sont particulièrement bien placées pour mettre en œuvre une forte dynamique de mise en lien des acteurs de l’innovation et de l’économie sur leurs territoires respectifs. Un véritable réseau de Villages a ainsi été développé en quelques années et compte désormais 37 Villages, soit quelque 1.000 start-up accompagnées et 600 partenaires au service de l’innovation et de la transformation des PME et des ETI des territoires.

Une équipe d’accompagnement au déploiement des Villages a été mise en œuvre dès 2015 pour aider les Caisses régionales dans la mise en œuvre de leur projet. Cette équipe portée par la FNCA joue un rôle important à la fois de support et d’animation des équipes Villages en Caisse régionale, et en particulier des « Maires » des Villages.

Nous avons maintenant quelques années de recul sur ce projet très différenciant et transformant et nous pouvons désormais affirmer qu’il est un réel succès car il a permis de renforcer sensiblement l’ancrage et l’impact de nos Caisses régionales auprès des acteurs de l’économie et de l’innovation. Mais nous voulons aller encore plus loin, et une grande consultation nationale et digitale vient d’être lancée pour renforcer encore l’impact de cet écosystème dont la raison d’être, « coopérer pour innover », est plus que jamais au cœur de la stratégie et de l’identité des Caisses régionales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi