Adeline de Slizewicz et son mari sont accompagnés par 4 chefs d’entreprise bénévoles de Réseau Entreprise Var pour accompagner la croissance de leur entreprise : Tadé (voir ici leur témoignage). Nous avons rencontré deux d’entre eux : Jean-Paul Roche et Joël Lauvige.

 

Réseau Entreprendre : Quel regard portez-vous sur l’aventure entrepreneuriale Tadé ?

JPR : Tadé est une société complexe car elle intervient dans un environnement géostratégique difficile. Je trouve Adeline et son mari très courageux ; ils ont de fortes capacités et l’ont montré en réussissant à conserver l’entreprise pendant la guerre. J’ai en revanche pu voir qu’ils avaient peu de confiance en eux-mêmes alors même qu’ils se portent une grande confiance mutuelle. J’ai le sentiment que nous les aidons à prendre confiance, à se rassurer pour rester ambitieux.

JL : La période d’après-guerre a été difficile pour Tadé. Je trouve ses fondateurs très méritants d’avoir relancé un plan de croissance. Je me sens privilégié et surtout très heureux de pouvoir participer à leur accompagnement sur ce chemin de croissance.

 

R.E : De quelle façon les accompagnez-vous ?

JPR : Sur le programme Ambition de Réseau Entreprendre, l’accompagnement est réalisé dans un format plus collectif qui est différent du mentorat individuel que l’on peut réaliser pour les créateurs. Nous sommes 4 dirigeants à les accompagner et nous participons à minima à 4 conseils par an. Cela contraint les entrepreneurs à préparer ces réunions de façon assez proche de ce qu’un chef d’entreprise pourrait faire avec un conseil de surveillance. Cela aide les entrepreneurs à voir l’intérêt de structurer leur gouvernance.

Cela aide les entrepreneurs à voir l’intérêt de structurer leur gouvernance.

JL : Nous sommes 4 dirigeants à faire un point de situation tous les trois mois avec Adeline et son mari. Chacun y apporte sa compétence et sa sensibilité. A quatre, nous apportons nécessairement un regard différent et complémentaire. Pour ma part, j’ai l’impression d’être plus sensible aux enjeux sociaux c’est pourquoi j’ai passé deux jours dans l’entreprise pour faire des entretiens avec l’ensemble de leurs salariés. Nous avons ensuite pu travailler avec les fondateurs sur la structuration RH et la gouvernance. C’est parce que j’apporte un regard neuf et désintéressé, que j’ai pu les aider sur ces sujets.

C’est parce que j’apporte un regard neuf et désintéressé, que j’ai pu les aider

R.E : Vous accordez beaucoup de temps à Adeline, pourquoi faites-vous ce choix d’engagement personnel ?

JPR : Ma motivation, c’est de pouvoir aider. J’ai la chance d’avoir réussi professionnellement (la société Alliance Marine réalise presque 200 millions de CA avec 750 collaborateurs) et si modestement je peux soutenir d’autres entrepreneurs à réussir cela me rend heureux. Être accompagnateur chez Réseau Entreprendre me permet de faire beaucoup de rencontres dans des univers qui ne sont pas le mien ; avec le format collectif de l’accompagnement Ambition, je suis poussé à écouter les différents chefs d’entreprise accompagnateurs et cela permet aussi d’oser me dire que je n’ai pas toujours raison. L’expérience est assez déconcertante car elle m’a fait réaliser que la différence est source de plaisir !

Être accompagnateur chez Réseau Entreprendre me permet de faire beaucoup de rencontres dans des univers qui ne sont pas le mien

JL : J’ai 58 ans et je dirige un groupe dans l’univers du vin qui réalise 20 millions de CA et compte 110 salariés. J’ai démarré mon activité il y a 22 ans et j’aurai aimé à ce moment-là bénéficier de l’accompagnement que connaissent les lauréats de Réseau Entreprendre. Je suis convaincu de son utilité. J’ai conscience du privilège qui est le mien d’être à la tête d’un groupe qui se porte bien D’un point de vue moral et éthique, je me sens donc redevable vis-à-vis de la société française c’est pourquoi je suis bénévole chez Réseau Entreprendre pour aider l’économie à s’améliorer. Je suis également intimement persuadé qu’il faut savoir rendre tôt ou tard ce qui nous est donné c’est pourquoi j’ai envie de transmettre mon expérience. Et puis, je crois que je suis vraiment gagnant car ces rencontres humaines n’ont pas de prix et me remplissent de bonheur !

je suis vraiment gagnant car ces rencontres humaines n’ont pas de prix et me remplissent de bonheur

 

 

 

 

X

Noël by Réseau Entreprendre