Réseau Entreprendre
Espace André Mulliez
Roubaix 59100 France
Réseau Entreprendre
50.676037, 3.169522499999971
Retour aux actualités >>

25/07/2014

Les femmes, des entrepreneurs comme les autres?

 Réseau Entreprendre est l'un des premiers réseaux féminins de chefs d'entreprise avec plus de 1400 membres ou lauréates. Avec 13% de lauréates et 17% de projets accompagnés comptant au moins une femme parmi les associés, Réseau Entreprendre souhaite contribuer à développer le nombre de femmes créatrices ou repreneuses d'une future PME et tendre vers l'objectif du gouvernement de 40% de femmes chefs d'entreprise d'ici 3 ans.


Pour renforcer son attention sur l'entrepreneuriat féminin et ses spécificités, Réseau entreprendre a confié l'étude : « Hommes / femmes, vos stratégies de développement d'entreprise. » à Séverine Le Loarne professeur chercheur à Grenoble Ecole de Management. L'étude a été réalisée en partenariat avec Fédération Pionnières, le réseau des incubateurs et pépinières dédié aux créatrices d'entreprises innovantes à potentiel d'emplois. « Nous avons souhaité réaliser cette étude auprès de 849 chefs d'entreprise de notre réseau pour comprendre comment la personnalité et l'environnement du dirigeant – homme ou femme / junior ou sénior – influaient sur les stratégies de développement de leur entreprise. C'est un enjeu important pour notre pays et c'est aussi pour cela que Réseau Entreprendre a souhaité s'engager aux côtés de la Ministre au Droit des Femmes, Najat Vallaud-Belkacem, en signant la charte d'engagement en faveur de l'entrepreneuriat au féminin, en février dernier. » explique David Pouyanne, Président de Réseau Entreprendre.

Cette étude qui apporte des éléments de réponses sur le comportement des femmes entrepreneurs permet à Réseau Entreprendre d'apporter des réponses mais également des propositions pour favoriser l'entrepreneuriat des femmes.

 

L'ambition & les femmes

L'ambition de développement ne dépend pas du sexe de l'entrepreneur mais du contexte et de l'activité. Néanmoins, l'acte d'entreprendre est moins spontané pour les femmes. Il est donc nécessaire d'encourager l'entrepreneuriat chez les femmes mais aussi de développer une écoute spécifique de leurs projets. L'accompagnement « amont » proposé par Réseau Entreprendre constitue un autre élément de réponse. Lors des premiers contacts avec Réseau Entreprendre les candidates ont l'opportunité de rencontrer des chefs d'entreprise pour préparer, enrichir leur projet, et constituer autour d'elle un environnement entrepreneurial dont elles ont plus besoin que les hommes.

Pour autant, si la filiation favorise le passage à l'acte, il n'y a pas de corrélation entre filiation et le développement de l'entreprise. Il est donc nécessaire de mener des actions de sensibilisation à l'entrepreneuriat pour en faire une option pour toute femme. « Anne-Laure Constanza d'Envie de Fraises, Kelly Choi de Kelly Sushi, … nous souhaitons, avec la contribution des média, promouvoir les belles histoires d'entreprises développées par des femmes. », précise David Pouyanne. Même s'il n'y a pas de filiation parents / enfants, la transmission s'organise de la même manière entre générations chez Réseau Entreprendre.

 

Les réseaux & les femmes

Tout autant que les hommes, les femmes sont intégrées dans les réseaux tels que Réseau Entreprendre mais également le MEDEF (20%), le CJD (9%) et également l'APM (8%). Pour autant, l'étude fait ressortir que les femmes gèrent leur réseau différemment. Alors que les hommes ont une approche du réseau de « don contre don », les femmes quant à elles sont tout autant engagées mais de manière plus ciblée en répondant à la poursuite d'un objectif précis. Cependant, l'efficacité du réseau est certes une aide mais elle n'impacte en rien la décision de développer une entreprise.

 

La délégation & les femmes

L'étude montre que 34,9% des femmes délèguent contre 39% des hommes. Au quotidien, les femmes s'impliquent plus dans l'opérationnel alors que les hommes délèguent ce qui est un frein à la croissance des entreprises portées par des femmes. Etant donné que les femmes créent plus d'activités qu'elles n'en reprennent, elles s'impliquent plus dans les fonctions opérationnelles afférentes à la vie de l'entreprise que les hommes : définition de l'offre, validation de plaquettes commerciales ou d'outils de communication, implication dans la réalisation de la paie des salariés… Paradoxalement, la fonction qu'elles délégueraient le moins serait le business développement, fonction souvent considérée comme stratégique, surtout durant une phase de croissance.  A contrario, leurs homologues masculins ont tendance à moins s'impliquer dans les fonctions opérationnelles, se concentrant sur les fonctions stratégiques. Ainsi seuls, 36% des hommes déclarent s'impliquer dans les fonctions opérationnelles contre 45% pour les femmes. 

 

L'entrepreneuriat & les femmes, les idées reçues

Cette étude a permis de revenir sur plusieurs idées reçues sur l'entrepreneuriat féminin en les expliquant ou nuançant : 

  • Les femmes sont plus diplômées que les hommes : VRAI. 72% des femmes sont de niveaux bac+5
  • Les femmes sont plus âgées que les hommes : VRAI et FAUX. 31% des femmes ont entre 25 et 45 ans (contre 15%  des hommes) et 21% des hommes ont entre 55 et 70 ans (contre 7% des femmes)
  • Les femmes n'ont pas d'enfants :FAUX.Les femmes ont en moyenne 2 enfants à charge (3,5 pour les hommes)
  • Les femmes sont moins expérimentées : FAUX. 63% des femmes avaient une expérience avant d'entreprendre  
  • Les femmes sont plus issues d'une lignée entrepreneuriale : VRAI. Les femmes sont 45,8% à avoir une filiation entrepreneuriale
  • Les femmes ont moins d'intentions de développement : FAUX. Les femmes ont les mêmes intentions de développement que les hommes.

 

L'accompagnement, pour assurer le maximum de chances de succès

Les chiffres le prouvent : l'accompagnement a un impact réel sur la pérennité des jeunes entreprises. 90% des lauréats Réseau Entreprendre sont toujours en activité, 3 ans après leur démarrage contre moins de 76% en moyenne en France. Ce taux de pérennité chez les femmes semble être légèrement en-dessous de celui des entreprises portées par des hommes : 85% contre 91% pour les hommes. Ces résultats illustrent l'importance de sensibiliser les femmes à l'accompagnement entrepreneurial.
Pour aider les femmes à afficher leur ambition, il apparait qu'il est nécessaire d'accompagner les femmes en amont avec une attention particulière visant à lever les freins et à révéler le potentiel de leur ambition.

 

Consultez tous les résultats de l'étude "Hommes / femmes, vos stratégies de développement d'entreprise"