Richard Phan a créé Mobisystème en 2011 avant de devoir liquider son entreprise 3 ans plus tard. En 2015, il rebondi en créant Inventhys, entreprise qui se développe et pour laquelle il est lauréat du programme Ambition de Réseau Entreprendre Haute-Savoie. En 2018, Richard a remporté le 1er prix de la palme du rebond.

 

Vous avez remporté la palme du rebond 2018, pourriez-vous revenir sur votre parcours ?

J’ai créé MOBISYSTEME, en 2011 : une application mobile de gestion du temps. Malgré une promotion réussie (mise en première page sur Google Play, « application mobile de l’année » catégorie Productivité par Google India, …), le nombre d’achats a été insuffisant et a conduit l’entreprise au dépôt de bilan et à la liquidation en 2014. J’ai été très affecté par ce rêve brisé et le fait d’avoir dû me séparer d’une équipe performante et d’une grande qualité humaine.

Après le dépôt de bilan de Mobisystème, vous avez créé Inventhys et êtes devenu lauréat du programme Ambition ?

Alors que Mobisysteme allait mal et que je savais que le dépôt de bilan était inévitable, Réseau Entreprendre Haute-Savoie m’a invité à la Biennale 2014 qui avait lieu au Puy du Fou. En échangeant avec les lauréats et membres présents, cela m’a redonné l’envie de recréer une entreprise. Lorsque j’ai créé Inventhys en 2015 : un bureau d’études spécialisé dans les Objets Connectés, j’ai adhéré immédiatement à Réseau Entreprendre Haute-Savoie et Réseau Entreprendre Suisse Romande pour rendre toute l’aide que j’avais reçue. Inventhys a été rentable dès sa première année et double de taille chaque année depuis sa création ; je suis donc devenu lauréat du programme Ambition. Les fondamentaux sont en place, l’entreprise a réalisé 1,3M€ de CA en 2018 avec 20 salariés et projette de réaliser 4M€ en 2020 avec une quarantaine de salariés

 

Vous avez remporté le 1er prix de la palme du rebond, qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Ce concours est organisé par des anciens de la Columbia Business School, alors cela m’a permis de rencontrer des personnes qui font partie d’un réseau auquel je n’avais pas accès, d’être confronté à leurs ambitions et leurs secteurs d’activité. J’ai remporté un voyage à New-York au cours duquel j’avais plusieurs rendez-vous prévus avec des entrepreneurs. J’ai pu rencontrer un professeur français de la Columbia Business School qui souhaiterait écrire une étude de cas sur Mobisystème pour la soumettre aux cadres qui suivent ses cours et qui n’ont jamais connu l’échec. J’ai également pu échanger avec une start-up et surtout j’ai rencontré un investisseur en capital : en 45 minutes il m’a donné 2 conseils qui m’ont permis, à mon retour, de positionner l’entreprise en 2 mois sur un nouveau marché avec une marge beaucoup plus importante !

Vous êtes membre du jury du prix 2019.

Aujourd’hui, je me suis investi dans la préparation de la Palme du rebond 2019 car je souhaite pouvoir contribuer à faire changer les mentalités en France sur les sujets de l’échec et du rebond. L’année prochaine je céderai ma place, car j’ai demandé aux organisateurs qu’il y ait désormais une place dans le jury pour le vainqueur de l’édition précédente, pour qu’il puisse apporter son éclairage et son expérience.

X

Découvrez le livre blanc "L'association premier actif de votre entreprise"