Axel SWISTEK – créateur de Swistek

Comment as-tu eu l’idée de te lancer dans l’entrepreneuriat et quel a été l’élément déclencheur ?

Je crois que depuis l’apprentissage, voire même avant, j’avais l’envie de me lancer à mon compte. Mon père a toujours rêvé de créer ou de reprendre une entreprise et je pense qu’il a dû me transmettre son rêve.

Au-delà du rêve j’ai eu la chance d’apprendre mon métier en voyageant grâce au compagnonnage, le fait de changer de ville chaque année, de découvrir de nouvelles entreprises, de nouvelles façons de faire, de nouveaux patrons souvent compagnons eux aussi… m’a permis de me rendre compte que l’entrepreneuriat était accessible à tous.

A la fin de mon parcours chez les compagnons du devoir,  j’avais toujours aussi soif d’apprendre et d’évoluer dans mon métier. J’ai donc occupé différents postes en relation avec mon métier : dessinateur, conducteur de travaux puis chargé d’affaires.

En 2012 l’année de mes 30 ans, les compagnons du devoir ont fait appel à moi pour prendre le poste de directeur régional sur la région Hauts de France et Belgique, poste que j’ai tout de suite accepté car il me permettait de continuer d’évoluer et il répondait à ma soif d’apprendre.

Néanmoins, le gap était important puisque je passais d’un poste de chargé d’affaires (dans un métier que je connaissais parfaitement) à un poste de directeur régional dans un métier que je ne connaissais pas ; il comprenait 40 salariés, un chiffre d’affaires de 3,5 millions et entre 500 et 600 personnes formées par an dans une quinzaine de métiers liés au bâtiment et sur un périmètre géographique très large !

Autant dire que j’ai vite découvert mes limites ! Mais étant de nature ambitieuse, je me suis battu pour avancer, réussir et faire avancer le compagnonnage. En 2016, j’ai demandé à réaliser une formation (un cycle supérieur de management avec l’EDHEC) qui a était accepté et que j’ai réalisé durant 2 ans en parallèle de mon emploi.

Les postes de l’association sont à durée limitée afin de permettre à d’autres compagnons d’évoluer également, ainsi en mai 2019 j’ai terminé ma mission chez les compagnons.

Quel a été l’élément déclencheur ?

Ma dernière expérience au sein des compagnons liée à la formation que j’ai eue à l’EDHEC.

Ta vision à 5 ans :

Être reconnu sur la métropole lilloise comme un acteur incontournable de la métallerie haut de gamme et pénétrer le marché parisien en gagnant des parts de marchés.

Pourquoi te faire accompagner par Réseau Entreprendre® Nord ?

Lors de ma formation avec l’EDHEC j’ai découvert un ensemble de domaines qui, jusqu’alors m’étaient totalement inconnus. La formation a été riche et très dense. Aujourd’hui je souhaite réellement mettre en pratique l’enseignement reçu ! Quoi de mieux qu’être accompagné par un chef d’entreprise d’envergure durant trois ans ?

Plus, un prêt d’honneur afin d’accompagner le développement de l’entreprise et des valeurs communes !

Une phrase, un slogan, un citation qui te décrit :

« Seulement ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller. » T.S. Elliot

 

Entreprise de ferronnerie et métallerie fine