J’ai choisi d’être accompagné par Réseau Entreprendre Atlantique pour la bienveillance qui y réside. La relation n’est pas intéressée, et on peut (on doit !) tout se dire.

Yan KOCH a créé Taglabs pour s’attaquer à la problématique des aléas de chantier dans les opérations de rénovation et modernisation industrielle.

L’histoire de TagLabs

Ingénieur de formation, Yan a d’abord travaillé dans le secteur du génie climatique puis du froid industriel, avant de fonder une première société en 2011 en tant que prestataire de relevés 3D. « Cette expérience m’a permis d’entrevoir la possibilité d’une autre activité avec un potentiel bien supérieur, en développant un logiciel qui optimise l’exploitation de ces relevés » nous explique-t-il. « Je voulais entreprendre depuis longtemps. Plutôt créatif, je n’étais pas totalement à mon aise dans de grandes structures traditionnelles manquant parfois de flexibilité. Elles m’ont toutefois permis d’acquérir de bonnes bases en gestion de projets complexes et aux délais tendus. »

Yan a créé TagLabs pour s’attaquer à la problématique des aléas de chantier dans les opérations de rénovation / modernisation industrielle. « Bien souvent, les ouvrages ne disposent pas de plans à jour, ce qui induit des erreurs d’études qui se répercutent sur l’ensemble du chantier. Le logiciel que nous développons vise à mieux exploiter les relevés 3D, qui sont de plus en plus utilisés mais dont les données sont souvent confiées à des sous-traitants situés dans des pays à bas coûts, avec des problèmes de qualité et de confidentialité. »

« Je vois cette aventure comme l’exploration d’un monde encore peu connu, avec son lot de risques mais aussi un potentiel énorme. » Yan indique qu’un produit minimum viable est prévu début 2020.

La stratégie à 3 ans

Avec déjà 3 emplois à la création, Yan vise 7 nouvelles embauches d’ici 3 ans pour un chiffre d’affaires de 700k€.
La stratégie de l’entreprise sera focalisée sur une clientèle industrielle et internationale en passant par le développement de partenariats avec de grands acteurs de l’industrie de la région.

L’accompagnement par Réseau Entreprendre Atlantique

Accompagné pendant 11 mois par Gérard PICHEREAU, chargé d’étude bénévole au sein de Réseau Entreprendre Atlantique, ce jeune chef d’entreprise va bénéficier gratuitement pendant deux années de l’expertise d’un chef d’entreprise expérimenté.

Mickaël KEROMNES, dirigeant de CEDREO, explique « Ayant moi même été lauréat en 2006, j’ai trouvé l’apport énorme et je suis encore très reconnaissant envers Didier HERVAUX pour son accompagnement. Nous avons évité de faire bien des bêtises et avons remis quelques priorités dans le bon sens. C’est très modestement ce que je vais essayer d’apporter lors de l’accompagnement. » Il ajoute « L’effet miroir fonctionne très bien et cela permet à la fois à l’accompagné de sortir la tête du guidon mais aussi à l’accompagnateur de se demander s’il applique ses propres conseils :-). » Pour conclure « Didier disait « les gens qui ne donnent pas ne savent pas ce qu’ils perdent », je ne peux que confirmer ! »

En savoir plus : https://www.taglabs-solutions.com/

Réseau Entreprendre Atlantique, référence en matière d’accompagnement, m’apporte une qualité d’analyse et une bienveillance qui sont une aide extrêmement précieuse au développement de mon projet.