Jean-Max HOAREAU est le repreneur de O2D. Il est lauréat 2021 de Réseau Entreprendre Atlantique et sera accompagné pendant deux ans par notre association de chefs d’entreprise. Il nous en dit plus sur sa motivation et son projet.

Le pitch de l’entreprise :

O2D est né de la reprise des activités logistiques de 3 entités implantées à Nantes, à Saint-Herblain et à Pontchâteau. O2D est un qu’acteur logistique de proximité tourné vers la distribution aux particuliers, la diffusion auprès de professionnels et l’acheminement sur mesure de colis, de marchandises, ou de documents.

Ton parcours ?

Mon inclinaison à devenir indépendant a grandi au travers des expériences de gestion autonome de plusieurs centres de profit en tant que manager principal.

Suite à une opportunité de carrière, j’ai pris durant plus de 5 ans, la direction d’un service logistique dans le domaine du transport de marchandise où j’ai dû faire m’impliquer sur l’optimisation des flux logistiques.

Le déclic pour entreprendre ?

C’est une envie qui a toujours été présente. C’est un changement de situation professionnelle qui a provoqué le basculement, car il n’était plus question d’avoir de regret au regard de l’opportunité qui se présentait.

Ton objectif d’emplois à 3 ans ?

La reprise des activités de distribution et de logistique de proximité a pour objectif la création de 2 ETP par an sur 3 ans, avec l’intention de s’affirmer en tant que logisticien intervenant sur les derniers kilomètres à proximité des points de livraison. Pour cela, O2D dispose d’une présence étendue et d’un maillage des ressources sur un territoire étendu.

Mon positionnement en tant qu’entrepreneur répond d’abord à un engagement humaniste dans un accompagnement social :

  • en fournissant une activité à proximité du domicile des salariés,
  • en proposant des compléments de revenu et des moyens de transport en lien avec leurs contraintes financières.

L’autre engagement qui en découle c’est un programme sur deux ans pour effectuer la transition énergétique du gasoil vers l’électricité sur l’ensemble de parc de véhicule de livraison.

En bref, plus proche des problématiques sociales de mes collaborateurs et plus de respect pour l’environnement, c’est ma position d’entrepreneur

Ta vision pour l’entreprise à 5 ans ?

Dans la continuité des deux engagements précédents, c’est de pouvoir répondre à l’ensemble des attentes d’activités complémentaires des salariés, tout en gardant une maîtrise sur les activités complémentaires (en diminuant la sous-traitance de 2° niveau).

Ce qui te stimules dans l’entrepreneuriat ?

A chaque moment important de ma vie, je puise dans le regard confiant de mon entourage la force de surmonter les obstacles.

Tes attentes de l’accompagnement de REA ?

La présence et le regard de pairs présents sur mon territoire d’activité seront mon assurance pour rester en confiance dans la recherche de la bonne stratégie de développement et de pérennisation de ce projet entrepreneurial.

Et si tu as besoin d’un coup de boost ?

L’écoute d’un morceau de Jazz reste un moment particulier dans les moments délicats où le recul sur les évènements devient indispensable.