En 2021, les difficultés de recrutement sont considérées comme le premier frein à la croissance par les PME. Dans ce contexte, la gestion des talents s’impose comme une solution pour mieux développer les compétences, fidéliser ses collaborateurs et gagner en agilité dans un moment de sortie de crise. Comment y parvenir ?

Réponse en 5 conseils par Alice Macrez, Manager Manpower Life Science à Lille, agence spécialisée dans le recrutement de profils experts & cadres.

 

1. Ne l’oubliez pas : gérer les talents, c’est gérer les compétences !

Commencez toujours par faire le point sur les compétences dont vous disposez aujourd’hui, et celles dont vous aurez besoin demain. En vous focalisant sur le remplacement de talents poste à poste, vous risquez de vous heurter à un mur : s’évertuer à vouloir recruter le même profil, souvent très polyvalent et donc très rare, vous expose à de grandes difficultés.

Au contraire, en prévoyant sur le long terme et en pensant « compétences », vous pouvez diversifier vos stratégies, être prêt à adapter votre demande au marché, prendre le temps de développer certaines compétences en interne, et ainsi faire évoluer votre entreprise.

 

2. Ne voyez pas la gestion des talents comme un coût

C’est une idée reçue ! Déjà parce que le coût d’une mauvaise fidélisation est bien plus élevé, surtout dans les PME. Mais aussi parce qu’une bonne gestion des talents est toujours au service de la performance et de la croissance.

Ne pas s’y investir, c’est prendre un véritable risque (perte de compétitivité, manque de main-d’œuvre à des moments clefs, etc).

 

3. N’ayez pas peur de dérouler le tapis rouge pour vos talents

Trouver le bon talent est un défi. Bien l’accueillir est un devoir. Trop souvent, les PME n’ont pas de process d’onboarding. Elle néglige le rituel de l’accueil d’un nouveau talent. C’est pourtant un moment capital que vous devez tout particulièrement soigner pour la bonne intégration et la fidélisation des collaborateurs, mais aussi pour la réputation de votre entreprise. N’oubliez pas que la marque employeur se crée d’abord de l’intérieur !

 

4. Osez co-piloter la formation de vos salariés

En tant que patron de PME, vous devez adopter une posture de coach des compétences. Aujourd’hui, l’une des principales préoccupations des salariés est le développement de leur employabilité. Alors, prenez la main et proposez-leur des formations qui correspondent aussi bien à leur projet personnel qu’aux besoins stratégiques de votre entreprise. Ainsi, vous les motiverez en donnant du sens à leur
mission, et vous leur montrerez que vous misez sur eux.

En tant que coach, vos salariés attendent de vous de la bienveillance, de la transmission… et du challenge !

 

5. Ne percevez pas la taille de votre entreprise comme un frein

Souvent, les PME pensent manquer d’outils pour motiver durablement les talents, en regrettant de ne pas avoir les mêmes moyens que les grands groupes.

En réalité, une PME n’est jamais trop petite, au contraire : chaque collaborateur y dispose d’une vraie place pour exprimer sa créativité et participer à la croissance de l’entreprise. Cette connexion entre gestion des talents et autonomie, c’est le secret pour libérer tout le potentiel de vos collaborateurs, et stimuler la croissance de votre entreprise !

Manpower est aux côtés des ETI et PME pour que leurs recrutements soient une réussite et soutiennent la croissance de leur entreprise.

Pour en savoir plus et être contacté directement par un conseiller, rendez-vous sur notre formulaire dédié.