Faire évoluer son entreprise en SCOP

Mireille et Christian sont les dirigeants de la SCOP DELTA MECA qu’ils ont fondée en 2008. C’est parce qu’ils sont convaincus que ce statut leur permet d’exprimer leur vision et valeurs qu’ils ont fait évoluer l’entreprise vers ce modèle.

 

Delta Meca n’a pas tout de suite été une SCOP. Pourquoi l’avoir fait évoluer quelques années après ?

Mireille : Delta Meca est une entreprise d’usinage qui nécessitait de gros moyens financiers au démarrage. Il n’était donc pas évident de convaincre dès le début d’autres personnes de rejoindre financièrement l’aventure.

Christian : Nous voulions avancer vite donc nous nous sommes lancés en 2008 en SARL même si dès le début nous avions la vision d’une entreprise à la gouvernance transparente et participative. Lorsque nous recrutions, nous disions tout de suite aux candidats que nous voulions des salariés sociétaires.

Mireille : dès 2009, nous avons mis en place un contrat d’intéressement puis un plan d’épargne entreprise. C’est en 2011 que nous avons décidé d’évoluer vers la SCOP. Le modèle nous plaisait car il correspondait à notre vision de l’entreprise mais les modalités financières n’étaient pas évidentes. Nous avions dans l’équipe de nombreuses personnes pour qui la posture de sociétaire n’était pas naturelle et chez qui il n’était culturellement pas évident d’investir dans l’entreprise. Il a fallu accompagner le changement et faire de la pédagogie. Le statut de SCOP d’amorçage a été une bonne réponse pour nous car elle a permis aux salariés de devenir actionnaire sur 7 ans. Cela permettait une montée en puissance progressive et une démystification du statut de sociétaire.

Vous évoquez un statut en accord avec votre vision de l’entreprise. Quelle est-elle ?

Christian : La finalité de l’entreprise est de remettre les gens face à leur responsabilité, de générer des gains équitablement répartis et de reconnaitre les compétences.

Mireille : Dans notre métier, qui est très technique, le bon sens prime. Impliquer tous les salariés dans les décisions est donc très utiles. Nous croyons sincèrement à la maxime qui dit que « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». La finalité de l’entreprise est évidemment d’être viable économique mais au-delà c’est aussi de partager un projet sociétal.

La finalité de l’entreprise est évidemment d’être viable économique mais au-delà c’est aussi de partager un projet sociétal.

 

En quoi le statut de SCOP vous permet-il d’exprimer votre vision ?

Christian : la SCOP permet de donner le pouvoir aux salariés sur les votes, sur le plan financier et sur la répartition des richesses. Cela ne signifie pas que tout le monde décide de tout – nous n’avons pas besoin de réunir les salariés pour décider d’acheter une photocopieuse ! – car ce sont les statuts qui donnent le cadre : par exemple, nous avons choisi d’y inscrire que tous les collaborateurs doivent candidater au statut de sociétaire après un an d’ancienneté ou encore que seuls les investissements au-dessus de 200 000 € doivent être votés en Assemblée Générale.

Mireille : Selon nous, la SCOP c’est un cercle vertueux au service des salariés, de l’entreprise et du territoire ! Le résultat doit obligatoirement être réparti équitablement entre les dividendes, les réserves et les distributions en salaire. Cela permet de consolider les fonds propres de l’entreprise et de récompenser tout le monde.

Cela ne signifie pas que tout le monde décide de tout.

 

Existe-t-il des situations d’entreprise qui permettent de passer en SCOP de manière plus évidente ?  

Mireille : Il faut partager un projet et des valeurs ; c’est un socle nécessaire pour mettre en place une SCOP !

Christian : La SCOP peut également s’imposer dans les cas de succession non prévue. Quand il n’y a pas de repreneur, c’est une bonne solution car elle permet de trouver des successeurs et de les accompagner. Cela apporte également de la continuité de l’entreprise. C’est un très bel outil de transmission des activités !

Il faut partager un projet et des valeurs ; c’est un socle nécessaire pour mettre en place une SCOP ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi