Interview croisée de Frédéric Beauvir et Thibaut de Roux

L’entreprise familiale Les Jardins de l’Océan, basée à Boulogne-sur-Mer, est spécialisée dans la transformation de poissons et de produits de la mer. Créée en 2014, la société affiche un taux de croissance de son chiffre d’affaires de +97% depuis sa création. Retour sur ce succès avec Frédéric Beauvir, son fondateur et Thibaut de Roux, Président de Generis Capital Partners, qui accompagne cette société depuis 2018 à travers un fonds dédié aux Lauréats de Réseau Entreprendre.

Pouvez-vous nous en dire un mot sur l’association entre Les Jardins de l’Océan et Generis Capital ?

Frédéric Beauvir : La forte progression de notre chiffre d’affaires depuis la création de la société nous a amenés en 2018 à réfléchir à ouvrir notre capital. Notre société a toujours été rentable, mais le rythme de notre développement nous a rapidement imposé de renforcer nos fonds propres afin d’accélérer. L’investissement de Generis Capital nous a permis d’aborder une nouvelle étape de notre croissance : constitution d’une nouvelle gamme de produits élaborés, diversification de notre clientèle grands comptes, investissement marketing…

Thibaut de Roux : Depuis 2008, Generis Capital finance et accompagne la croissance des entreprises en investissant aux côtés de leurs dirigeants. Lorsque nous avons fait la connaissance de Frédéric, nous avons rapidement été convaincus de la qualité des produits proposés et d’une opportunité dans un marché des produits de la mer en quête de renouveau. Nous avons travaillé ensemble sur un projet industriel autour duquel nous souhaitions unir nos forces.

Au-delà d’un apport financier, que peut apporter un fonds d’investissement ?

FB : Au-delà d’un investisseur, nous avions besoin d’un soutien à nos côtés pour enrichir nos échanges, proposer de nouvelles idées, prendre des décisions efficaces et challenger notre façon de faire. Generis Capital nous a notamment aidés à construire une gouvernance de qualité pour faire grandir notre entreprise.

TR : Le rôle d’un investisseur n’est pas seulement d’apporter des fonds, loin de là. Un investisseur apporte son expertise, des
connaissances sectorielles et son expérience. L’apport de fonds est nécessaire, bien-sûr, mais l’accompagnement de la croissance de
l’entreprise est indispensable. Chez Generis Capital, nous accompagnons activement les PME dans les domaines du marketing, de la
stratégie commerciale et financière, développement à l’international, mise en relation avec les grands comptes…etc. Notre métier est
avant tout une aventure humaine. Nous accompagnons Artrome’Mat depuis plus de 2 ans et nous avons construit une relation de
confiance forte et solide indispensable à la réussite de l’entreprise.

Dans cette optique d’accompagnement, quels ont donc été les grands chantiers mis en place depuis l’arrivée de Generis Capital ?

FB : Nous avons diversifié et sécurisé notre sourcing de matières premières auprès de plusieurs fournisseurs, tout en accélérant la conquête commerciale avec la signature de plusieurs grands comptes séduits par notre positionnement artisanal et la qualité de nos produits. Notre gamme s’est également élargie à des produits transformés tels que des tartares, des tartinables, des ceviches, et autres créations originales qui constituent aujourd’hui la singularité de notre marque. Pour cela, nous avons investi dans une deuxième usine. Ce n’est pas rien en 2020 !

TR : Nous avons en même temps entamé une phase d’organisation importante de la société : déploiement d’un ERP au sein des usines, mises en place de reportings réguliers afin de piloter la croissance. Nous avons également choisi un mode de gouvernance permettant de mener régulièrement des débats et échanges sur la stratégie de l’entreprise et avons enrichi les discussions par la participation d’experts du secteur agro-alimentaire, du marketing et de la grande distribution afin de développer le carnet de commande. Nous avons également étudié une opportunité de croissance externe destinée à élargir nos savoir-faire.

Quels conseils pourriez-vous donner aux entrepreneurs qui souhaitent aujourd’hui lever des fonds ?

FB : Un projet de levée de fonds ne s’improvise pas. C’est avant tout une association de personnes qui fait la réussite d’un projet. Au-delà du montant, de la valorisation, des termes et des conditions, il est primordial de partager une vision et des valeurs communes. C’est aussi un projet qui prend du temps.

TR : La première question qu’un entrepreneur doit se poser est : « Ai-je réellement besoin de lever des fonds pour développer ma société ? Si oui, de quoi et de combien ai-je besoin ? et avec qui ? ». Le fait de lever des fonds n’est pas un facteur clé de succès en soi, une obligation de réussite ! L’investisseur et le dirigeant seront en interaction régulière ; une confiance mutuelle est donc fondamentale. Un investisseur financier est un actionnaire, un associé, dont la durée de présence au capital sera limitée. S’accorder sur un horizon de temps et des objectifs atteignables constituent les fondations d’une association sereine.

 

CONTACTS

ARTROME’MAT / Les Jardins de l’Océan
Site : www.les-jardinsdelocean.fr

GENERIS CAPITAL PARTNERS
Site : www.generiscapital.com
Email : contact@generiscapital.com
Tel : +33 1 49 26 03 10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi