Qui sommes-nous

Réseau Entreprendre Guadeloupe, faire réussir de nouveaux entrepreneurs grâce à l’accompagnement de chefs d’entreprise

Notre association, Réseau Entreprendre Guadeloupe, a pour objectif de développer le dynamisme économique local en aidant les créateurs et repreneurs de TPE/PME porteuses de richesses et d’emplois. Ainsi, depuis novembre 2012, les membres, tous dirigeants d’entreprise, conseillent, orientent et accompagnent les porteurs de projets avec des méthodes d’entreprise. Outre l’accompagnement par des chefs d’entreprise, Réseau Entreprendre Guadeloupe soutient aussi les créateurs par un dispositif de prêts d’honneur qui sécurise le plan de financement.
L’utilité sociale est reconnue sur le plan national : la Reconnaissance d’utilité publique a été attribuée en janvier 2003. Basée sur des valeurs fortes de compétences, de bénévolat et de gratuité, une éthique rigoureuse s’applique aussi bien à la sélection et validation des porteurs de projets, aux décisions des comités d’engagement qu’à l’accompagnement individuel et collectif.

Depuis 2012, Réseau Entreprendre Guadeloupe, a déjà soutenu 13 entreprises et plus d’une soixantaine d’emplois ont été créés ou sauvegardés. Il a ainsi démontré son évidente complémentarité avec les autres dispositifs d’aide à la création d’entreprise (autres réseaux, réseaux bancaires, investisseurs, consulaires…).

Forte de ces résultats encourageants, du savoir-faire acquis, de l’engagement personnel de plus de 70 chefs d’entreprise guadeloupéens bénévoles, d’un fonctionnement autofinancé par les cotisations de ses membres, l’association envisage de lancer le programme booster afin d’accompagner les entreprises existantes (+ de 2 ans) dans leur phase de développement.

« Réseau Entreprendre Guadeloupe accompagne les futures PME à potentiel, créatrices d’emplois et de richesses »

Jean-Pierre BARBOTTEAU,
Président de Réseau Entreprendre® Guadeloupe

(Le cœur de cible de Réseau Entreprendre Guadeloupe est constitué de projets potentiellement destinés à devenir des PME, c’est-à-dire les créations et reprises ayant au moins 3 emplois lors du démarrage, et 10 emplois à 5 ans).