Comment (complètement) loser avec le départ d’un associé ?

Réseau Entreprendre Paris est parti à la rencontre de Jean-Christophe Boulanger, co-fondateur du journal Contexte, de Jérémie Boroy, co-fondateur de Les Ateliers de l’accessibilité, ainsi que Clara Blocman, co-fondatrice d’Ysé. Tous ont vécu le départ de leurs associés et souhaitent partager leurs expériences.

 

1/ Ne dites rien à personne, dissimulez la vérité le plus longtemps possible

Des départs d’associés, Jean-Christophe Boulanger, cofondateur du journal Contexte, en a vécu deux. Et la première fois, il n’a pas su l’expliquer à ses équipes. « Je m’y suis mal pris la première fois : mon associée est partie du jour au lendemain sans dire au revoir, se rappelle-t-il. Pendant un an et demi, je n’ai rien dit à mes équipes, ce qui était angoissant pour elles. La deuxième fois, j’avais préparé des fiches pour répondre à leurs questions. »

 

2/ Mélangez vos sentiments personnels avec les intérêts de l’entreprise

« À chaque fois, ce sont des gens qu’on aime beaucoup, qui ont pris des risques pour nous suivre, qui se sont décarcassés, qui étaient très appréciés des salariés, de l’équipe », explique Jean-Christophe Boulanger. Comment faire la part des choses entre l’humain et le business ? « Mon accompagnateur de Réseau Entreprendre Paris m’a beaucoup aidé à réaliser que mon rôle était de penser à l’entreprise tout en faisant les choses humainement », conclut-il.

 

J’ai suivi une méthode assez simple : tout remettre à plat avant de construire une équipe et déléguer.

 

 

2/ Faites comme si rien ne changeait

Autre piège : faire comme si rien n’allait changer. C’est le travers qu’a évité Jérémie Boroy après le départ de son associé, Axel Cavaleri. En 2015, Jérémie Boroy et Axel Cavaleri lancent ensemble Les Ateliers de l’accessibilité, entreprise dédiée à l’accessibilité des évènements et des supports de communication. Après une croissance expresse mais pas soutenable, l’un d’eux doit lâcher le projet si l’autre veut pouvoir se rémunérer. Axel décide de trouver un contrat ailleurs pour laisser une chance à la boîte de survivre. « Ce qu’il y a de positif c’est que je dois faire sans Axel au quotidien et gagner en autonomie, raconte Jérémie Boroy. Les trucs que je ne savais pas faire, où que je chargeais sur Axel, aujourd’hui je dois me demander : “Comment aurait fait Axel ? ».

Après le départ de son associée, Clara Blocman, co-fondatrice d’Ysé, marque de lingerie, a aussi voulu apprendre de ce départ. « J’ai suivi une méthode assez simple : tout remettre à plat avant de construire une équipe et déléguer, raconte-t-elle. Ça m’a forcée à ne rien ignorer. »

 

Texte : Célia Mebroukine

Extrait du Magazine Made In Réseau Entreprendre Paris, édité à l’occasion de 15 ans de Réseau Entreprendre Paris.

Made in Réseau Entreprendre Paris est un magazine fièrement édité par Réseau Entreprendre Paris – Directeurs de la publication : Cyrille Saint Olive et Colombine de Chantérac – Édition déléguée : StreetPress – bonjour@streetpress.com – Édition et coordination : Johan Weisz-Myara, Célia Mebroukine – Journalistes et contributeurs : Célia Mebroukine, Robin d’Angelo, Pierre Bernat, Pierre-Henri Caquelin, Cyrille Saint Olive, Armelle Weisman, Camille Caubrière, Alizée Doumerc – Photographe : Yann Castanier – Illustrateurs : Simon Bournel Bosson, Agathe Bruguière – Direction artistique : Kiblind Agence – Imprimeur : Musumeci S.p.A. Loc. Amerique 97 11020 Quart (AO) – Italie.